Quatre mythes sur la gouvernance de données

Le terme gouvernance est habituellement associé aux États, aux organismes publics et aux grandes entreprises. Il trouve donc peu d’écho dans l’univers des PME. Pourtant, à l’ère numérique, toutes les entreprises – petites et grandes – ont intérêt à se doter de règles, de politiques et de processus clairs pour gérer les données de manière efficace et responsable.

«Établir une gouvernance de données implique que l’on valide la qualité et la traçabilité des données dont dispose l’entreprise», explique Fanny Leroux, experte en science des données au Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM). Ce processus permet aux entreprises d’exploiter leurs données « en toute confiance », dans le but de prendre de meilleures décisions d’affaires.

Lire l’article complet sur : www.lesaffaires.com