Aller au contenu

Pourquoi Blissim a préféré le LBO à la levée de fonds pour se refinancer ?

À la faveur de la crise sanitaire, qui a contribué à accélérer l’e-commerce, Blissim affiche une rentabilité consistante. Un indicateur qui lui a permis de recourir à un financement par la dette, à travers un LBO, plutôt qu’à une levée de fonds classique. Un procédé qui reste rare dans la French Tech, mais qui pourrait se démocratiser au sein d’un écosystème qui gagne en maturité.

Lire l’article complet sur : www.maddyness.com